Théophile Gautier – En littérature, les oeuvres ne sont rien sans la grâce.

Théophile Gautier – En littérature, les oeuvres ne sont rien sans la grâce. En littérature, les oeuvres ne sont rien sans la grâce.

Jean-François Marmontel – Le grand ennemi de la paix entre les hommes, c’est l’amour-propre.

Jean-François Marmontel – Le grand ennemi de la paix entre les hommes, c’est l’amour-propre. Le grand ennemi de la paix entre les hommes, c’est l’amour-propre.

Pier Paolo Pasolini – L’histoire c’est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères.

Pier Paolo Pasolini – L’histoire c’est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. L’histoire c’est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères.

Bernard Werber – Dans une prochaine vie, papa, j’aimerais te reprendre comme père.

Bernard Werber – Dans une prochaine vie, papa, j’aimerais te reprendre comme père. Dans une prochaine vie, papa, j’aimerais te reprendre comme père.

Yasmina Reza – Le jour où la légèreté m’abandonnera, je pense que je m’abandonnerai aussi.

Yasmina Reza – Le jour où la légèreté m’abandonnera, je pense que je m’abandonnerai aussi. Le jour où la légèreté m’abandonnera, je pense que je m’abandonnerai aussi.

Paul Newman – Ou on tire les ficelles, ou on essaie de s’en débarrasser.

Paul Newman – Ou on tire les ficelles, ou on essaie de s’en débarrasser. Ou on tire les ficelles, ou on essaie de s’en débarrasser.

Louis Aragon – La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière.

Louis Aragon – La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière. La lecture d’un roman jette sur la vie une lumière.

Alain – Le rire est le propre de l’homme, car l’esprit s’y délivre des apparences.

Alain – Le rire est le propre de l’homme, car l’esprit s’y délivre des apparences. Le rire est le propre de l’homme, car l’esprit s’y délivre des apparences.

Giacomo Casanova – Qu’est-ce donc que l’amour ? Une maladie à laquelle l’homme est sujet à tout âge.

Giacomo Casanova – Qu’est-ce donc que l’amour ? Une maladie à laquelle l’homme est sujet à tout âge. Qu’est-ce donc que l’amour ? Une maladie à laquelle l’homme est sujet à tout âge.

Giacomo Casanova – Heureux les hommes qui pour jouir de la vie n’ont besoin ni d’espérer ni de prévoir.

Giacomo Casanova – Heureux les hommes qui pour jouir de la vie n’ont besoin ni d’espérer ni de prévoir. Heureux les hommes qui pour jouir de la vie n’ont besoin ni d’espérer ni de prévoir.