Jean Louis Grenus

Jean Louis Grenus Des amis faux On distingue les véritables.

La puissance de l’état est une puissance de concentration. La propriété au rebours est une puissance de décentralisation.

La puissance de l’état est une puissance de concentration. La propriété au rebours est une puissance de décentralisation. La puissance de l’état est une puissance de concentration. La propriété au rebours est une puissance de décentralisation. Pierre-Joseph Proudhon Le Dico des citations Les nouvelles citations

Maman, je n’étais pas là pour recouvrir ton corps et je n’ai plus que des mots pour accomplir ce que tu avais demandé. Et je suis seule avec mes pauvres mots et mes phrases, sur la page du cahier, tissent et retissent le linceul de ton corps absent

Maman, je n’étais pas là pour recouvrir ton corps et je n’ai plus que des mots pour accomplir ce que tu avais demandé. Et je suis seule avec mes pauvres mots et mes phrases, sur la page du cahier, tissent et retissent le linceul de ton corps absent Maman, je n’étais pas là pour recouvrir ...

Les mathématiques sont les ennemies acharnées de la mémoire, excellente par ailleurs, mais néfaste, arithmétiquement parlant !

Les mathématiques sont les ennemies acharnées de la mémoire, excellente par ailleurs, mais néfaste, arithmétiquement parlant ! Les mathématiques sont les ennemies acharnées de la mémoire, excellente par ailleurs, mais néfaste, arithmétiquement parlant ! Eugène Ionesco Le Dico des citations Les nouvelles citations

Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m’ont faits aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je suis reine.

Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m’ont faits aux bras, avec ma peur qui me tord le ventre, moi je suis reine. Pauvre Créon ! Avec mes ongles cassés et pleins de terre et les bleus que tes gardes m’ont faits aux bras, avec ...

Lorsque l’on suit le sentier de l’honneur L’on n’a point de rêves pénibles, Rien ne trouble la paix du coeur.

Lorsque l’on suit le sentier de l’honneur L’on n’a point de rêves pénibles, Rien ne trouble la paix du coeur. Lorsque l’on suit le sentier de l’honneur L’on n’a point de rêves pénibles, Rien ne trouble la paix du coeur. Jean Louis Grenus Le Dico des citations Les nouvelles citations

J’assiste à la naissance d’une mère. C’est presque plus émouvant que la naissance d’un enfant.

J’assiste à la naissance d’une mère. C’est presque plus émouvant que la naissance d’un enfant. J’assiste à la naissance d’une mère. C’est presque plus émouvant que la naissance d’un enfant. Julie Bonnie Le Dico des citations Les nouvelles citations

Et tandis qu’il parlait, mes yeux revenaient sans cesse à lui, je prenais à le contempler un plaisir aigu et douloureux, un plaisir désespéré, celui de l’être mourant de soif qui, sachant la source empoisonnée, se penche pour y boire longuement.

Et tandis qu’il parlait, mes yeux revenaient sans cesse à lui, je prenais à le contempler un plaisir aigu et douloureux, un plaisir désespéré, celui de l’être mourant de soif qui, sachant la source empoisonnée, se penche pour y boire longuement. Et tandis qu’il parlait, mes yeux revenaient sans cesse à lui, je prenais à ...

Joe eut une vision éblouissante. Alors que le reste du pays faisait la queue pour un bol de soupe et tendait la main pour quelques pièces de monnaie, les riches restaient riches. Et oisifs. Et dévorés par l’ennui.

Joe eut une vision éblouissante. Alors que le reste du pays faisait la queue pour un bol de soupe et tendait la main pour quelques pièces de monnaie, les riches restaient riches. Et oisifs. Et dévorés par l’ennui. Joe eut une vision éblouissante. Alors que le reste du pays faisait la queue pour un bol ...

Des amis faux On distingue les véritables.

Des amis faux On distingue les véritables. Des amis faux On distingue les véritables. Jean Louis Grenus Le Dico des citations Les nouvelles citations